L’écologie fait aujourd’hui partie des valeurs fortes et grandes tendances de notre époque. Il apparaît essentiel d’adapter son mode de vie aux enjeux contemporains de la société de consommation. En particulier les meubles se doivent d’être écologiques, durables, éco-responsables. Dans l’univers du design, des précurseurs, tel que le designer autrichien Victor Papanek ont défini dès les années 70 les principes de l’éco-design. Dans son livre Design for The Real World, Human Ecology and Social Change, le designer identifie différents leviers permettant de rendre nos modes de consommation plus vertueux.

Essentia Mobilia vous propose dans cet article de découvrir les critères qui vous permettront de sélectionner les meubles les plus éco-responsables possibles.

Sommaire

1. Privilégier des matériaux écologiques

En premier temps, il convient de s’attarder sur les différents matériaux permettant de diminuer l’impact sur la nature. Pour bien comprendre ce qu’est un matériau éco-responsable, il faut bien cerner son origine et la manière dont il pourra être utilisé dans son après-vie.

Les vertus des matériaux locaux

On notera que des matériaux sourcés au plus près du lieu de consommation permettent de limiter l’empreinte carbone. Ainsi le chêne massif détient une place particulière dans la fabrication française de meubles. Exploité dans une forêt locale selon des pratiques de production raisonnée, débité localement en scierie puis travaillé en atelier, le chêne massif trouve naturellement sa place dans nos intérieurs. Le bilan carbone d’un meuble en chêne massif local est bien inférieur à celui d’un meuble qui aurait été fabriqué puis acheminé depuis l’Asie, par exemple un meuble en teck.

Bibliothèque bois massif sur mesure – © Essentia MOBILIA

Les avantages des matériaux bio-dégradables

Dans une situation idéale, les meubles dont nous n’avons plus besoin peuvent continuer de servir via une réutilisation à l’identique ou via de l’upcycling, ce que nous verrons un peu plus tard dans cet article. Hors de ces deux cas, intéressons nous au devenir des matériaux des meubles non réutilisables. Pour un meuble éco-conçu, les matériaux doivent être bio-dégradables. Plusieurs matières présentent cet avantage par exemple le bois et la céramique.

En ce qui concerne le bois, il faudra à veiller à choisir un bois naturel, peu transformé. Ainsi, une bibliothèque en bois massif non vernis pourra se dégrader facilement dans la nature. A l’inverse des meubles en MDF contiennent un assemblage de colle et résines qui sont nocifs pour l’environnement.

Concernant la céramique, il s’agit d’une matière relativement peu utilisée dans l’industrie moderne du meuble, notamment à cause de sa fragilité. Pourtant, il s’agit à ce jour d’un des matériaux les plus respectueux de l’environnement.

D’autres matériaux peuvent également être recyclés. Prenons l’exemple d’une table basse en verre et en métal. Ces deux matériaux constitutifs peuvent être refondus et réutilisés. Ce process présente de grandes vertus même s’il génère une empreinte énergétique plus forte que le bois par exemple.

Table basse Alliance en bois métal et verre – © Essentia MOBILIA

Les revêtements écologiques sur les meubles

Outre les matériaux, il faudra également faire attention au type de revêtement utilisés pour protéger le meuble, au risque de se retrouver avec un matériau potentiellement toxique comme les fameux COV (Composés Organiques Volatils) qui se répandent dans l’atmosphère. On appréciera en réaction la brutalité esthétique de la matière. Les essences de bois, les reflets esthétiques du métal ou la texture marbrée d’une céramique suffisent bien souvent pour décorer efficacement une pièce de vie.

2. Privilégier des assemblages éco-responsables

Outre les matériaux qui composent votre meuble, les systèmes de fixations sont également des paramètres à garder à l’esprit pour estimer l’impact qu’aura votre meuble sur l’environnement.

Éviter les collages et fabrications chimiques

Comme évoqué précédemment, il est très important d’utiliser des assemblages ne nécessitant pas de colle ou d’agents chimiques, qui risqueraient de se retrouver dans la nature. Si le premier ennemi de l’écodesign est bel et bien le plastique, son deuxième némésis est probablement la colle, qui est très présente dans l’industrie du meuble actuelle. À ce titre, un ensemble de mouvances contemporaines s’évertue à trouver des moyens de contourner les effets délétères de la production industrielle, pour nous amener vers de modes de vie plus raisonnés. Le Slow design ou le cruelty-free design proposent des moyens de productions alternatifs, tels que les tabourets Salt du designer israëlien Erez Nevi Pana, dont l’assise est fabriquée et assemblée naturellement, en plaçant ses tabourets dans la Mer Noire, qui forme une structure saline. Si nous ne disposons pas tous d’une source d’eau salée à la maison, il existe néanmoins de nombreux systèmes d’assemblage alternatifs.

Opter pour des fixations mécaniques

En effet, le plus juste sera d’essayer de trouver des meubles assemblés par quincaillerie, ou, dans le meilleur des cas, par des systèmes d’emboîtements mécaniques. La plupart des artisans, ébénistes et menuisiers, travaillant le bois savent aujourd’hui produire un grand nombre d’assemblages différents tels que les systèmes tenons-mortaises et les queues d’arondes, permettant de fixer un meuble sans avoir recours à la moindre vis.

Assemblages éco-responsables pour les meubles – © Essentia MOBILIA

3. Style et fonctions d’un meuble éco-responsable

Si les matériaux et les systèmes d’assemblages sont des éléments fonctionnels déterminant l’éco-responsabilité d’un meuble, à quoi reconnait-on visuellement un meuble qui respecte l’environnement ?

Les vertus de l’esthétique minimaliste

L’éco-design se manifeste également sous la forme de pièces de mobilier sobres et élégantes. En effet, plus un meuble est minimaliste, plus ce dernier est à même d’avoir un impact énergétique et environnemental faible lors de sa fabrication. Autrement dit, des formes simples impliquent une très faible perte de matière pendant l’étape de la production. Si les designers modernes affirmaient bien que Less is More, cet adage s’adapte aujourd’hui relativement bien aux enjeux écologiques contemporains. Aussi, pour privilégier des meubles écologiques, il conviendra de choisir des objets aux formes les plus épurées possible et évitant au maximum l’ornement et la fioriture.

Meuble TV style minimaliste (Swing) – © Essentia MOBILIA

L’avantage des meubles modulables

Pour vivre au mieux la tendance minimaliste, il paraît efficace de limiter le nombre de pièces de mobiliers dans son intérieur. Ainsi, un bon meuble éco-conçu se manifestera sous la forme d’un mobilier modulable. Une bibliothèque ajustable, un canapé convertible, un siège enfant évolutif, une table extensible ou une chaise facilement déconstructible sont des exemples de meubles écologiques qui diminuent votre impact sur la nature. À noter que si les meubles éco-responsables sont bien souvent plus chers que les pièces d’ameublement classiques, le fait de privilégier des meubles modulables permettra d’effectuer une réelle économie d’argent.

L’avantage des meubles sur mesure

Le sur mesure tend également à favoriser la durabilité des meubles. Une étagère sur mesure parfaitement adaptée à l’espace et aux besoins de son utilisateur augmentera sa durabilité. Une bibliothèque sur mesure parfaitement intégrée à la niche murale ou à l’espace sous-escalier qui lui est alloué aura naturellement tendance à être conservée davantage sur la durée qu’un meuble de rangement standard inadapté à son espace.

La réutilisation et l’upcycling

Certains meubles peuvent être réutilisés à l’identique : c’est évidemment le cas idéal pour des meubles éco-responsables. A ce titre il existe des circuits de vente pour les meubles d’occasion qui privilégient une économie circulaire : annonces en ligne, dépôt-ventes, associations favorisant une seconde vie pour les meubles.

Certains meubles peuvent également favoriser le process de l’upcycling. Il s’agit dans ce cas de récupérer ces meubles pour créer des nouveaux meubles recyclés avec une qualité ou une valeur ajoutée supérieure : bibliothèques fabriquées à partir de bois de grange, tables basses fabriquées à partir de châssis de fenêtres par exemple.

Où trouver des meubles éco-responsables ?

Il existe aujourd’hui un nombre croissant de grandes marques de mobilier qui proposent des meubles éco-conçus. Il n’appartient qu’à vous de vérifier les engagements RSE et écolabels de vos marques préférées et les certifications de vos fabricants de meubles. À ce titre, Essentia Mobilia s’engage à vous fournir les meubles les plus écologiques possible, à la fois sur le plan d’une production raisonnée, que sur l’emploi d’artisans français et de fournisseurs locaux.

Vous serez peut être aussi intéressé par ces articles
Comment habiller un mur avec des étagères murales ?
4 raisons de choisir une bibliothèque en bois massif
4 raisons de choisir une table basse en verre et métal

Laisser un commentaire